Des chiens pour rétablir le lien

A la simple vue du chien, un sourire s’esquisse sur le visage de cette dame désorientée à laquelle plus personne n’adresse vraiment la parole « parce qu’elle est dans son monde » ; un monsieur se lève de son fauteuil roulant, pour le plaisir de faire quelques pas mal assurés avec le chien à ses côtés ; une personne porteuse de handicap mental s’applique à reproduire un parcours avec le chien…

Des personnes hors du commun cantonnées dans des institutions, isolées de la société et souvent oubliées de leur famille aussi, des personnes dites « fragilisées », celles-là même qui ont fait notre histoire, qui nous ont fait grandir et qui, plus que quiconque, ont besoin de tisser du lien, de ne pas perdre le contact, de recevoir plus d’attention.

C’est à elles que s’adressent prioritairement nos « Interventions Assistées par l’Animal » avec, en l’occurrence, nos chiens bienveillants, à la fois partenaires de travail et compagnons de vie.

Le chien, qui ne juge pas et accepte chacun tel qu’il est, devient alors déclencheur d’échanges qui vont nous permettre de tisser du lien… Il en est tantôt l’acteur principal (un lien privilégié direct s’établit alors avec la personne), tantôt le support à une relation plurielle entre la personne fragilisée, le chien et l’intervenante en médiation animale, secondée par un membre du personnel de l’institution.

Ces mêmes chiens se font un plaisir d’aller à la rencontre des enfants dans les écoles, pour leur apprendre à les comprendre et comment se comporter avec eux de façon adéquate.

Chaque Intervenante Carpe Canem a suivi une formation spécifique d’ « Intervenante en Médiation Animale » et travaille avec son/ses propre(s) chien(s) qui a/ont été testé(s) avant de pouvoir se rendre en institution.

 

Pourquoi le nom « Carpe Canem » ?

Chacun connaît la locution latine d’Horace « Carpe diem », qui évoque la notion de moment précieux qui est offert et dont il faut profiter… dans notre cas avec un chien, d’où l’appellation « Carpe Canem ».

En effet, le but de nos interventions est de permettre à chaque personne auprès de laquelle nous intervenons de profiter pleinement de l’instant qu’elle va partager avec l’animal et l’intervenante Carpe Canem.

Nos chiens, avides de caresses et d’affection, sont de véritables « éponges » à sentiments, toujours à l’écoute des joies, des tristesses, de l’isolement, du besoin de contact de chacun.

 

Chacun, à sa façon et en fonction de ses disponibilités, peut nous aider.

Nos Partenaires